L ‘A.A.F.A (Actrices et Acteurs de France Associés) dénonce vigoureusement la décision brutale et unilatérale de Canal + de suspendre le versement des droits d’auteurs et apporte son soutien total tant à l’action judiciaire conjointement menée par les sociétés civiles :  SACD, SACEM, SCAM et ADAGP qu’à la prise de position commune des  organismes de défense des droits des créateurs et artistes  : SNACC, ATAA, UCMF, UNAC, UPAD et Guilde Des Scénaristes.
Comme le souligne la SACD, «Les sociétés d’auteurs, (…) sont les seules à garantir aux auteurs une défense collective et efficace. Sans elles, ils se trouveraient isolés face à des interlocuteurs surpuissants dans un rapport de force brutal et totalement déséquilibré ».
Nous soutenons tous les auteurs et compositeurs dans ce combat qui est le leur, qui est le nôtre.
La méthode utilisée par Canal +  tant sur la forme que sur le fond nous paraît par ailleurs d’une violence inouïe et d’un cynisme sans précédent : il n’est pas concevable pour un grand groupe, associé à la créativité audiovisuelle depuis plusieurs décennies, de ne pas honorer ses engagements contractuels afin d’exercer une pression sur des ayants-droits mis devant un fait accompli et illégal.
 
La liberté de créer ne peut perdurer qu’au sein d’une collaboration basée sur la confiance de la parole donnée et des accords passés.
 
Comme le souligne ses statuts, chaque fois que la culture et la création seront attaquées, l’A.A.F.A sera présente.