L’ADAMI vient d’annoncer au Ministère de la Culture  que dans le cadre de ses aides financières aux projets, elle ne soutiendra pas les manifestations auxquelles participeraient des amateurs non rémunérés sur des spectacles payants.
Cette décision fait suite à une loi que le gouvernement a fait passé en juillet 2016. (https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2016/7/7/2016-925/jo/article_32)

En mai 2016, L’AAFA, avec le SNMS, le SFAAL, l’ARDA et La Réplique, avait déjà exprimé sa vive inquiétude au sujet de ce projet de loi, dans un courrier envoyé aux Présidents des Assemblées françaises.