Étaient présents: Michel Scotto Di Carlo, Pierre Aussedat, Olivier Ruidavet, Régis Romele, Gigi Ledron et, pour sa première réunion au sein de la Commission, Bunny Godillot.

Lors de notre réunion de rentrée nous avons avancé sur la création d’un groupe de travail réunissant des représentants de l’AAFA, l’ARDA, le SFAAL et le Groupe 25 images et qui a pour but de partager nos doléances afin d’améliorer les conditions de travail de chacune des parties et ainsi de devenir à terme une  force de propositions et de négociations face aux producteurs et aux diffuseurs.

Le Groupe 25 Images est d’accord avec cette initiative et n’attend que nos dates pour se rencontrer et avancer sur ce projet fédérateur.

Le SFAAL et L’ARDA avaient déjà donné leur accord de principe.

Du côté de l’AAFA, nos doléances envers l’ARDA sont d’avoir de meilleures conditions lors des castings:

-avoir les textes dans des délais décents pour nous permettre une bonne préparation des essais

-scénario, ou au moins synopsis, du projet sur lequel on postule

-répliques correctes et si possible, présence du/de la réalisateur/trice pour faire de ce rendez-vous important une véritable séance de travail.

Pour ce projet, Gigi Ledron, François Caron et Régis Romele se sont proposés pour représenter l’AAFA lors des prochaines réunions de travail aves les différents acteurs de la charte commune.

Nous voulons aussi créer rapidement une cellule au sein de la Commission Castings/Agents de l’AAFA, afin de faire remonter les informations négatives si un adhérent de l’AAFA rencontre une situation inappropriée déontologiquement avec un ou une directrice de casting lors d’un entretien.

Cette cellule de veille AAFA/ARDA aura une adresse mail dédiée où envoyer toutes les doléances.

Cette information sera relayée à la cellule que l’ARDA mettra aussi en place de son côté afin d’agir en conséquence pour que ces situations ne se reproduisent plus.

Michel Scotto Di Carlo s’est proposé pour être le médiateur référent de l’AAFA sur ce projet.