Elrik Lepercq et Estelle Simon, coprésident·es de l’AAFA – Actrices & Acteurs de France Associés, Marie Lemarchand et Alice de Lencquesaing, membres du conseil d’administration de l’ADA – Association Des Acteur·ices, étaient invitées à témoigner à l’Assemblée nationale par la commission d’enquête relative aux violences commises dans les secteurs du cinéma, de l’audiovisuel, du spectacle vivant, de la mode et de la publicité.

☷ Nos missions : présenter nos associations, exposer les faits, faire des propositions.

☷ Voici celles que nous avons faites :

  1. Création d’un organisme de référent·es VHSS indépendant·es pour éviter les conflits d’intérêt.
  2. Joindre le code de conduite à tous les contrats, et à afficher sur les lieux de travail.
  3. Obligation légale de coordinateur·trices d’intimité sur les plateaux de tournage.
  4. Suspension des personnes impliquées le temps d’une enquête pour VHSS.
  5. Création d’une assurance VHSS pour plaignant·es afin de permettre la reconnaissance du risque endémique de VHSS au même titre que la malade maladie ou l’accident.
  6. Étendre l’obligation de référence VHSS à toutes les strates de l’enseignement actoriel : englober tout le public, et pas seulement les écoles nationales et les écoles privées.
Retrouvez les auditions et tables rondes de la commission d’enquête sur la chaîne YouTube de l’Assemblée nationale en cliquant sur les liens ☛
Previous

Édition 2024 du baromètre AAFA-Tunnel de la comédienne de 50 ans

Next

This is the most recent story.

A LIRE AUSSI