Nos partenaires professionnel·le·s ont répondu présent·e·s à l’appel d’AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans.

Réuni·e·s ce 12 décembre 2018 au Cinéma des Cinéastes à Paris, tous les corps de métier de notre profession, les syndicats et les organisations professionnelles se sont rassemblés pour signer officiellement le Manifeste AAFA-TUNNEL DES 50.

Nous nous en réjouissons, car c’est toutes et tous ensemble que nous pourrons agir.

Les syndicats et organisations professionnelles signataires:

ARDA, Association des Responsables de Distribution Artistique ; ARP, Auteurs Réalisateurs Producteurs ; Collectif À Mots Découverts ;Collectif 50×50 en 2020 ; Collectif 52 ; Deuxième Regard ; EAT, Écrivains Associés du Théâtre ; Groupe 25 Images ; Guilde Française des Scénaristes ; Lab Femmes de Cinéma ; Les Cinquantièmes Jubilantes ; Les Sentinelles ; Maison du Film ; Mouvement H/F ; SFA, Syndicat Français des Artistes-interprètes ; SFAAL, Syndicat Français des Agents Artistiques et Littéraires ; SNMS, Syndicat National des Metteurs en Scène ; SPI, Syndicat des Producteurs Indépendants ; USPA, Union Syndicale de la Production Audiovisuelle.

Ce combat est important, non seulement pour nous les actrices, mais également pour toutes les femmes de plus de 50 ans, que nous représentons, parce que nous sommes dans une société de l’image où qui n’est pas représenté·e·s, n’existe pas.

Le  Manifeste AAFA-Tunnel des 50 sera remis en 2019 à Monsieur le Ministre de la Culture et à Madame la Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations.

Rendre visibles les femmes de plus de 50 ans dans les fictions est un enjeu de société.

Signature en ligne du Manifeste AAFA-Tunnel des 50

Retranscription du discours d’ouverture de Brigitte Grésy, Secrétaire générale du Conseil Supérieur de l’Égalité entre les femmes et les hommes

Captation de la matinée au Cinéma des Cinéastes

Signature officielle du Manifeste AAFA – Tunnel des 50 par les syndicats from Captavideo on Vimeo.

 

Photo, Xavier Cantat

Previous

"Première Approche", extraits vidéo, Avignon le 12 juillet 2018

Next

AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans, 3 ans de combat en vidéo !

2 comments

  1. Bonjour,
    Bravo mesdames, vous savez vous battre et peut- être ainsi “gagner” le droit de travailler à peu près ou un peu plus régulièrement…
    Je voudrais dire que nous autres hommes sommes aussi “victimes” du” vieillisme”…
    La faute à qui? A nous tout d’ abord, qui ne bougeons pas pour proposer, surtout aux jeunes réalisateurs, des compositions qui titillent leurs imaginations et les courts- métrages d’ auteurs ou de jeunes réalisateurs, me semblent une bonne occasion de”casser” la représentation classique et figée qu’ ils ou elles ont des 50 ans et plus, plus+ aussi…
    Personnellement, je refuse les tournages autoproduits, c’ est à dire surtout pas payés, si le rôle proposé est celui, d’ un notable, évêque, député, officier, notaire ou pére ou grand père,
    figés dans le déjà vu et l’ archi conventionel, certes à un certain âge, on ne chute plus du 3 ème étage, ni ne sautons en parachute, d’ ailleurs les compagnies d’ assurances, frileuses elles aussi,ne couvriraient pas les éventuels risques…
    Cependant de beaux personnages, même âgés peuvent être intéressants.
    Les américains ont Jack Nicholson, Anthony Hopkins (compositeur de la musique de ses films en plus) ou encore Clint Eastwood, qui ne cessent de nous surprendre encore, certes le dernier notamment produit souvent ses films…
    En France on catégorise par tranches d’ âge et “emploi”, comme dans le vieux théâtre et l’ on voit à longueur de films les mêmes stéréotypes de personnages,surtout, s’ ils ont passé la cinquantaine et puis comme leurs rôles sont ténus, on reprend les mêmes ” stars” qui il est vrai attirent le public pour lequel, ils semblent être une garantie de qualité, mais rares sont les réalisateurs qui vont miser sur un inconnu, même s’ il a réussi un bon casting.
    Question de culture…Il faut dire aussi que nous semblons ne pas inspirer les auteurs. Ceci dit, on ne fait pas plus confiance aus réals qui vieillissent eux-aussi..
    Et c’ est pour cela qu’ à mon avis il faudrait susciter et peut-être apprendre, inculquer, cette curiosité qui fasse naître des personnages plus marquants que ceux que j’ ai décrits plus haut.
    Je ne suis pas forcément un papé comme l’ entendent certains réals, je suis avant tout un ACTEUR, même si je suis aussi un grand-père et fier de l’ être.
    Je demande donc aux metteurs(res) en scène et de théâtre aussi, lorsqu’ ils montent des projets, de regarder un peu plus de bandes démo d’ acteurs peu connus pour peut-être dénicher la perle rare, sinon la pépite et pour la bande démo, les filles et les gars du propre du pro, pas d’ images “patronagesques”, qui dissuaderont le réal d’ aller au bout et pour l’ audition…
    Pardon pour la longueur, mais je pense que le sujet, méritait cette longueur et il est rare que l’ on nous interroge sur ce chapitre.
    Alors grand merci.
    Très cordialement vôtre.

    Tristan TENARDIER.

    -Ps: je ne pourrais ps participer je pense à votre sondage sur l’ entrée dans le métier, car perso, je suis revenu en 2013, après 10 ans d’ interruption dus à la maladie…Et j’ ai 71 ans, mais toujours le même enthousiasme qu’ à vingt ans.
    Bien à vous

    1. Cher Tristan,
      Mille excuses pour l’absence de réponse à votre commentaire, faute de temps pour nous pencher sur le site et sa gestion, nous ne l’avions pas vu. Merci beaucoup pour vos apports et remarques, nous espérons pouvoir échanger avec vous sur ces questions, n’hésitez pas si ce n’est pas déjà le cas, à vous inscrire à notre lettre d’infos.
      A bientôt,
      L’équipe de l’AAFA – Actrices et Acteurs de France Associés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE AUSSI

Lost Password?