Publiée par le journal Le Monde, le 12 mai 2018.

Rendre visibles les femmes de plus de 50 ans dans les fictions est un enjeu de société

Aujourd’hui, en France, une femme majeure sur deux a plus de 50 ans : 51 % de la population féminine majeure, un quart de la population majeure totale. Mais cette majorité réelle dans la vie est traitée comme une minorité invisible dans les fictions !

Sur l’ensemble des films français de 2015, seuls 8 % des rôles sont attribués à des comédiennes de plus de 50 ans. En 2016, c’est encore moins : 6 %. Les personnages féminins ne vieillissent pas, ils disparaissent des écrans ! À l’inverse de leurs partenaires masculins, à l’image, les femmes ne semblent avoir qu’une alternative : être jeunes, ou rester jeunes.

Créée en 2015 au sein d’AAFA (Actrices et Acteurs de France Associés), la commission AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans s’est donné pour mission de faire bouger le curseur des représentations des femmes de plus de 50 ans au cinéma et à la télévision. Il ne s’agit pas ici d’un combat d’actrices en mal de rôles, mais bien d’un véritable enjeu de société : derrière l’invisibilité des personnages féminins de plus de 50 ans à l’écran se cache la question de la non-représentation des femmes de ces âges.

Oui, les fictions cinématographiques et télévisuelles ont une responsabilité et un rôle à jouer. Car, au-delà d’être des objets artistiques, elle véhiculent des normes, transmettent des valeurs et mettent en jeu des représentations qui influencent notre perception du monde et construisent notre inconscient collectif. Comment les jeunes femmes pourront-elles se construire si ces représentations sont biaisées? Si les rôles modèles portés par les actrices de plus de 50 ans disparaissent ?

Dans le sillage de l’affaire Harvey Weinstein, la parole se libère et entraîne une prise de conscience des schémas sexistes qui entravent les femmes. Questionner la représentation des femmes de plus 50 ans dans les fictions, c’est questionner les rapports de domination entre hommes et femmes, qui subordonnent celles-ci et les effacent à l’âge de leur puissance et de leur maturité. Ce sont les mêmes mécanismes sexistes à l’œuvre qui objetisent les jeunes femmes puis les font disparaître passé 50 ans… Deux faces de la même médaille.

Il est urgent d’agir. Notre société évolue et ses représentations sont à la traîne.

Les fictions doivent nourrir l’imaginaire collectif et permettre, par effet de miroir de lutter au cœur même de notre société contre la double peine : sexisme et âgisme.

C’est dans cet esprit que nous avons lancé, par le biais d’une plateforme participative, le Manifeste AAFA-Tunnel des 50. Il propose des actions concrètes pour changer ces modèles périmés, tout en préservant la liberté de la création artistique, en veillant particulièrement :

– À la proportion de personnages féminins de plus de 50 ans dans les fictions ;

– À ce que les personnages féminins de plus de 50 ans soient en phase avec l’évolution de la place des femmes de cet âge dans la société ;

–  À ne pas spécifier dans les scénarios, le genre des rôles pouvant être joués indifféremment par une femme ou un homme, notamment pour les rôles de fonction et de pouvoir qui sont généralement donnés aux hommes de plus de 50 ans, lorsque cela ne change pas le sens de l’histoire. Par exemple, la parenthèse (F/H) pourra être apposée après la dénomination du rôle.

– À ce que la différence d’âge dans les couples de fictions, soit plus proche de la réalité (2 ans dans les couples français, source INSEE) lorsque cela ne change pas le sens de l’histoire. Par exemple quand le personnage masculin a plus de 50 ans, éviter de lui octroyer une compagne de 20 ans sa cadette ;

– À la vraisemblance entre l’âge des rôles féminins de plus de 50 ans et celui des actrices choisies pour les interpréter.

Scénaristes, réalisatrices, réalisateurs, directrices et directeurs de casting, actrices, acteurs, agents artistiques, productrices, producteurs ont répondu en nombre à notre appel. En signant le Manifeste AAFA-Tunnel des 50, ils s’engagent à agir dans la pratique de leurs métiers respectifs. Spectatrices et spectateurs apportent également leur soutien au Manifeste, et la mobilisation prend de l’ampleur.

Ce premier pas des artistes et du public prouve un éveil des consciences, qui interroge et bouscule les stéréotypes. Mais nous ne pourrons pas rattraper le retard pris sans l’intervention de nos institutions. Nommer et quantifier le problème, briser l’omerta, prendre des mesures incitatives. Si la liberté de création doit être préservée, les aides et subventions peuvent, elles, être fléchées, des indicateurs appliqués. Il n’est plus temps d’observer mais d’agir ! Concrètement.

Nous demandons au ministère de la Culture que soit lancée une étude genrée et par âge de notre profession, afin de dresser un tableau objectif et indiscutable des discriminations. Nous demandons aussi que l’indicateur de l’âge des actrices et acteurs soit ajouté aux veilles chiffrées du Centre National du Cinéma et du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

Nous demandons ensuite que les propositions d’actions lancées par le Manifeste AAFA-Tunnel des 50 soient reprises, d’une part, dans les recommandations du CSA relatives à la lutte contre les discriminations et le respect des droits des femmes dans l’audiovisuel public et, d’autre part, dans les recommandations aux collèges qui décident des aides à l’écriture et à la production du CNC.

Enfin, pour faire évoluer les représentations et sortir des stéréotypes qui nous entravent, nous demandons des obligations de progression de la représentation des femmes de plus de 50 ans dans les fictions produites dans l’audiovisuel public.

Dans son discours du 7 février 2018, Madame la ministre de la Culture disait : « Pour changer les comportements, il faut changer les regards, et donc les images. » Dont acte.

Qui n’est pas représenté·e n’existe pas !

Marina Tomé, responsable d’AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans et Catherine Piffaretti, coresponsable d’AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans

Les actrices et acteurs d’AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans : Véronique Ataly, Brigitte Belle, Sophie Bourel, Elizabeth Bourgine, Michèle Brousse, Anne Buffet, Christina Crevillén, Marie Collins, Sheila Coren-Tissot, Isabelle Côte Willems, Maïté Cotton, Patricia Couvillers, Thierry D’Armor, Agathe de Laboulaye, Zazie Delem, Pascale Denizane, Nathalie Duong, Armand Éloi, Martine Fontaine, Marie-Pascale Grenier, Sylvie Guichenuy, Chrystelle Labaude, Sylvie Lafontaine, Delphine Lalizout, Gérard Lefort, Charlotte Léo, Morgane Lombard, Nathalie Mann, Isabelle Mazin, Blandine Métayer, Solange Millaud, Sophie Millon, Maité Monceau, Blandine Pélissier, Catherine Piffaretti, Marie-Bénédicte Roy, Philippe Saïd, Martine Thinières, Marina Tomé, Catherine Vidal, Odile Vilmer, Tessa Volkine coprésidente d’AAFA , Mathilde Wambergue.

Les signataires du Manifeste AAFA-Tunnel des 50 :

Souad Amidou, actrice ; ARDA, Association des Responsables de Distribution Artistique ; Pierre Arditi, acteur ; Ariane Ascaride, actrice ; Lionnel Astier, acteur ; Marie-Christine Barrault, actrice ; Michèle Bernier, actrice ; Dominique Besnehard, producteur ; Jean Benguigui, acteur ; Jean-Marie Bigard, acteur ; Bernard Blancan, acteur ; Isabelle de Botton, actrice ; Évelyne Bouix, actrice ; Michel Boujenah, acteur, réalisateur ; Patrick Braoudé, acteur, réalisateur ; Pascale Breugnot, productrice ; Dominique Cabrera, réalisatrice ; Nicole Calfan, actrice ; Philippe Carcassonne, producteur ; Catherine Ceylac, journaliste ; Marie Chaix, écrivain Noëlle Châtelet, sociologue, écrivaine ; Nathalie Chéron, directrice de casting ; Patrick Chesnais, acteur ; Fanny Cottençon, actrice ; Laurent Couraud, directeur de casting ; Éva Darlan, actrice ; Marine Delterme, actrice ; Marianne Denicourt, actrice ; Claire Denis, réalisatrice ; Michel Denisot , journaliste, producteur ; Sophie Deschamps, scénariste ; Maruschka Detmers, actrice ; Franck Dubosc, acteur, réalisateur ; Xavier Durringer, auteur, réalisateur, metteur en scène ; Pascal Elbé, acteur, réalisateur ; Michèle Fitoussi, journaliste, romancière ; Stéphane Foenkinos, réalisateur ; Anne Fontaine, réalisatrice ; Stephen Frears, réalisateur ; Mata Gabin, actrice, écrivaine ; Jacques Gamblin, acteur ; Véronique Genest, actrice ; Gwendoline Hamon, actrice ; Fanny Herrero, scénariste ; Véronique Jannot, actrice ; Agnès Jaoui, actrice, réalisatrice ; JeanPierre Kalfon, acteur ; Sam Karmann, acteur, réalisateur ; Valérie Karsenti, actrice ; Corinne Klomp, scénariste ; Gérard Krawczyk, réalisateur ; Dominique Lavanant, actrice ; Bernard Le Coq, acteur ; Patrice Leconte, réalisateur ; Pascal Légitimus, acteur ; Virginie Lemoine, actrice, metteuse en scène ; Blandine Lenoir, réalisatrice ; Anne Le Ny, actrice, réalisatrice ; Lorraine Lévy, réalisatrice ; Caroline Loeb, actrice, chanteuse ; Elsa Lunghini, actrice, chanteuse ; Valérie Mairesse, actrice ; Olivier Marchal, acteur, réalisateur ; Corinne Masiero, actrice ; Mimie Mathy, actrice ; Mathilda May, actrice, metteuse en scène ; Cyril Mennegun, scénariste, réalisateur ; Thibault de Montalembert, acteur ; Jean-Luc Moreau, acteur, metteur en scène ; François Morel auteur, acteur, chanteur ; Nagui, producteur, animateur ; Claire Nebout, actrice ; Tom Novembre, acteur, chanteur ; Isabel Otero, actrice ; Martin Provost, réalisateur ; Robin Renucci, acteur, réalisateur ; Sonia Rolland, actrice ; Patrice Romedenne, journaliste ; Laurence Rossignol,  sénatrice ; Alain Sachs, metteur en scène ; Pierre Santini, acteur ; Marion Sarraut, réalisatrice ; Samira Sedira, autrice, actrice ; Coline Serreau, réalisatrice ; Marianne Sergent, actrice ; Julien Seri, réalisateur ; Anouche Setbon, metteuse en scène; SFAAL, Syndicat Français des Agents Artistiques et Littéraires ; Charlotte Silvera, réalisatrice ; Olivier Sitruk, acteur, coprésident d’AAFA ; Agnès Soral, actrice ; Anne Sylvestre, auteur-compositrice-interprète ; Élisabeth Tanner, agent artistique, présidente du SFAAL ; Lidia Terki, réalisatrice ; Nicolas Vaude, acteur ; Paul Vecchiali, réalisateur ; Karin Viard, actrice ; JeanPhilippe Viaud, journaliste ; Roschdy Zem, acteur, réalisateur… Et tant d’autres.

 Lien pour la signature en ligne du Manifeste AAFA-Tunnel des 50