Plus nous sommes nombreux à voter, plus nous aurons de poids pour arrêter de laisser les autres choisir à notre place.

Dans le spectacle et l’audiovisuel, plus de 90 % des entreprises sont des « TPE » (très petites entreprises c’est-à-dire moins de 11 salariés). Elles emploient plus de 50.000 intermittents artistiques et techniques qui jusque là n’avaient pas voix au chapitre.

Voter à ces élections, c’est :

– assurer la défense des intérêts de la profession dans les négociations collectives.

déterminer la représentativité des organisations syndicales, notamment celle des syndicats d’artistes-interprètes.

A l’occasion de ce scrutin, les artistes-interprètes inscrits sur les listes électorales pourront donc choisir l’organisation syndicale qui défend au mieux leurs intérêts: CAT, CFDT- SNAPAC, CFTC, CFE-CGC-SNAPS, CGT-SFA, CNT, CNT-SO, FO-SNLA, SAP, STC, UNSA-SIA , USS, … “